Conjuring 2 : Le Cas Enfield Bientôt sur Netflix

Depuis plusieurs jours, une rumeur circule sur Internet, Netflix qui a déjà dans son catalogue horrifique : Conjuring, les dossiers Warren sorti en 2013. Serait sur le point de proposer Conjuring 2 : Le Cas Enfield, a partir du Samedi 15 Février 2020 à 9h01 Heur Française

Conjuring 2 repousse l’angoisse du premier opus d’un cran supplémentaire. En 2013, James Wan signait le film d’horreur le plus vu en France depuis 2001 avec Conjuring qui, dès sa sortie, faisait souffler un vent de peur sur le box-office, en se hissant directement sur la première marche du podium pour enregistrer près de 1.2 million d’entrées . Le seul film à l’avoir détrôné est son spin-off, Annabelle (2014), dédié à la diabolique poupée éponyme, qui culmine quant à lui à 1.6 millions de tickets vendus . À présent, tandis que le cauchemardesque « clap clap » du cache-cache de la famille Perron est dans toutes les mémoires, le cinéaste ouvre un autre dossier Warren, basé sur des faits réels, survenus à Londres à la fin des années 1970 . Aussi pernicieux que déroutant, le cas Enfield a confronté les Warren à un mal d’une puissance inédite. Décryptage, à la genèse de l’effroi.

« La maison aux phénomènes étranges » ( The Daily Mirror , 1977)

Cette une du quotidien britannique rappelle le climat de psychose qui a gagné les Londoniens lorsque la presse s’est emparée de l’affaire. Qu’on y croie ou non, les phénomènes surnaturels posent question. Surtout lorsque les indices troublants s’accumulent… Fascinant et dérangeant à la fois, le dossier du ‘ poltergeist d’Enfield ‘ a été sujet à d’innombrables analyses d’experts, qui ne sont toujours pas parvenus à s’accorder sur l’authenticité des faits, encore controversés aujourd’hui. Si ce cas a fait l’objet de plusieurs adaptations depuis une quarantaine d’années, l’implication majeure d’Ed et Lorraine Warren – couple d’enquêteurs paranormaux rendu célèbre par Conjuring – reste méconnue du grand public. Écrivant un nouveau chapitre de la peur, Wan corrige cet oubli, en mettant en scène ce qui a été présenté à l’époque comme « L’Amityville d’Angleterre ». Une affaire qui reste, à ce jour, l’une des plus grandes activités paranormales jamais survenues en Grande-Bretagne et, surtout, l’une des mieux documentées.

Articles similaires : Edward et Lorraine Warren ou l’histoire méconnue des enquêteurs du paranormal qui ont inspiré le cinéma d’horreur

Articles similaires : The Conjuring 3 : sous l’emprise du Diable

error

Author: admin