Un taxi pour visiter les lieux hantés du Japon ! En route ?

Pas envie de passer un séjour classique au Japon ? Visiter l’archipel par les lieux les plus morbides dont il regorge avec ce « taxi fantôme »…

Les Japonais sont particulièrement friands des histoires de fantômes. Bercé à coup de Ju-On et autres Ring, l’archipel entretient un lien étroit avec l’occulte et se fascine pour les endroits mystiques, chargés d’histoires morbides. Une compagnie de taxi l’a bien compris et a décidé d’en faire sa petite affaire.

Et c’est à Yokohama, à quelques kilomètres de la capitale japonaise, que la société Sanwa Koutsu a décidé de mettre en place un circuit un peu spécial. Appelé le Shinrei Spot Junrei Tour, celui-ci invite les clients à monter à bord d’un taxi de la compagnie et à visiter les lieux réputés comme les plus hantés du Japon.

Ici, le mot d’ordre, c’est « sinistre ». Hôtels abandonnés, maisons hantées, impasses lugubres, scènes de crime… rien n’arrête les amateurs de frisson.

Le circuit se déroule bien évidemment de nuit. Entre 20h et 21h, le taxi Sanwa Koutsu vient chercher ses clients à la gare de Yokohama. Embarquement immédiat. La société vous met en garde : elle n’a aucun contrôle sur les événements qui pourraient se passer durant votre visite et ne prend aucune responsabilité.

 

Le chauffeur de taxi fait signer un document pour s’assurer que les clients ont bien été mis en garde. Juste au cas où.
Mais alors, par quoi commence-t-on ? Hé bien, le taxi emmène ses clients sur des routes sinueuses, un peu reculées, jusqu’à arriver à ce qui était autrefois un château. Aujourd’hui, il n’en reste qu’un pont, mais l’histoire est bien là. Durant la période Sengoku, en une nuit, 1 500 personnes ont été brutalement tuées dans ce château, ce qui en fait par conséquent, si l’on suit les croyances japonaises, un lieu chargé en énergies négatives, et probablement hanté par des esprits vengeurs.

Le chauffeur de taxi n’est pas là pour rassurer ses clients. Après avoir raconté l’historique du lieu, il n’hésite pas à en rajouter une couche en expliquant que ces dernières années, de nombreuses personnes ont trouvé la mort sous ce pont. Les précédents chauffeurs ont même été témoins d’événements paranormaux lors de leur virée dans le coin : fenêtres qui tremblent, portes qui s’ouvrent soudainement, apparitions étranges…

Deuxième station cette fois, et c’est de nouveau par un pont lugubre que le chauffeur passe pour y emmener ses passagers. Initialement, ce pont qui a tout l’air d’être un viaduc classique a été construit pour relier un temple dans lequel des cérémonies funéraires étaient organisées à une voie publique. Cependant, sa construction s’est arrêtée sans raison, et beaucoup pensent que c’est là l’œuvre des esprits des morts du temple.

Heureusement, un petit chemin de terre est toujours présent pour se rendre sur les lieux. À l’époque, celui-ci voyait passer des voitures mais au vu du fort nombre de personnes tuées sur la route, le passage s’est transformée en voie piétonne.

 

La suite de la visite prend une tournure intéressante. C’est désormais le passager qui est maître du circuit. Comme s’il s’agissait d’un bon vieux jeu de rôle, le chauffeur demande à ses clients quelle route il veut emprunter ; il a deux choix. Le client peut alors s’enfoncer un peu plus dans la campagne qui borde Yokohama. Ici, des champs de riz. Et un étang. Dans lequel s’est noyé un petit garçon il y a quelques années… D’anciens passagers expliquent qu’ils auraient entendu des rires d’enfant aux alentours.

On poursuit la visite et cette fois-ci, les passagers sont invités à s’armer de lampe-torche. C’est une impasse : ici, une petite fille est décédée dans un accident de voiture et les statistiques montrent que les morts sur la route qui y mène ont largement augmenté ces dernières années. Plusieurs automobilistes ont expliqué avoir vu une enfant, debout, dans l’impasse ou dans leur rétroviseur. Le chauffeur explique même qu’un jour, il a reçu l’actrice japonaise Hitomi Takahashi dans son véhicule et, entendant les rires d’une petite fille dans un buisson proche de la route, elle aurait refusé de poursuivre le circuit.

Le dernier spot fantomatique est un entrepôt abandonné de deux étages. En arrivant, le conducteur explique aux passagers qu’il ne peut plus les accompagner à partir d’ici. Les clients rallument alors leur lampe-torche et relèvent le défi de monter au deuxième étage, un endroit qui, selon les personnes qui travaillent aux alentours de l’entrepôt, serait hanté.

Ceux qui parviennent à sortir vivant du circuit (ça ne devrait pas poser trop de problème tout de même), auront le plaisir de repartir le cœur léger, accompagnés d’une sorte de « diplôme » qui indique qu’ils ont bel et bien réussi à aller jusqu’au bout de cette virée occulte. Évidemment, cette « attraction » reposer surtout sur des histoires de légendes urbaines et la paranoïa collective que celles-ci engendrent bien souvent, mais avouez que ça reste une façon originale d’aborder les guides touristiques !

Author: admin

1 thought on “Un taxi pour visiter les lieux hantés du Japon ! En route ?

  1. Hello. I have checked your maison-hantee.net and i see you’ve got
    some duplicate content so probably it is the reason that you don’t rank hi in google.
    But you can fix this issue fast. There is a tool that generates content like human, just search in google: miftolo’s tools

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 4 =