Les souterrains situés sous la ville de Limoges seraient hantés

La vieille ville de Limoges est bâtie sur l’un des plus importants réseaux de carrières et souterrains de France. On n’y compte pas moins de sept niveaux, à ce jour en partie inexplorés, représentant plusieurs centaines de kilomètres de galeries, certaine d’entre elles n’étaient que d’anciennes exploitations de pierre ; d’autres, de véritables souterrains de communication.

Quelques-uns de ces dédales ont été aménagés en refuges pour les temps de guerre.  A toutes les époques de l’histoire, ceux qui sont descendu dans ce réseau toujours accessible ont prétendu y avoir vu des feux follets ou encore croisé des hommes de petite taille errant dans les boyaux. Certains même affirment avoir entrevu des animaux fantastiques.

Pour les feux follets, la chose peut s’expliquer. Le sous-sol de Limoges est riche en méthane naturel et, dans les étages de galeries ce gaz parvient à traverser le sol par des fissures, s »enflammant spontanément au contact de l’oxygène de l’air ou des lampes de spéléologues.

Mais pour ce qui est des lutins et des bêtes mystérieuse, l’énigme demeure entière, mis à part que le méthane, en forts dosages, est un gaz hallucinogène, ce qui pourrait expliquer le phénomène.

En 2016 une véritable cathédrale souterraine a été découverte sous l’ancienne bibliothèque, rue Haute-de-la-Comédie. C’est dans ce lieu oublié que la franc-maçonnerie limougeaude a vu le jour.

Source : lepopulaire.fr

On croyait tout connaître ou presque sur les entrailles de la ville. Avec la mise au jour de cette immense salle, on apprend que les soubassements abritent des espaces oubliés dont tous les mystères n’ont peut-être pas été révélés.

Visite Office de Tourisme : Le souterrain de la Règle

Source : Didier Audinot Les lieux de l’au-delà

error

Author: admin