Les 10 endroits les plus hantés de Roumanie

Vous avez probablement déjà entendu des légendes et des mythes à propos de Dracula, le vampire assoiffé de sang qui vit en Transylvanie. Mais avez-vous visité son château ? «Venez du côté obscur» et découvrez des forêts hantées, des rituels de sorcières, ces âmes errantes et la résidence de Dracula, qui est la moins inquiétante de toutes.

1# La Forêt d’Hoia Baciu à Cluj-Napoca

Voici la forêt la plus hantée du monde: la forêt de Hoia-Baciu. Des phénomènes inhabituels, des voix étranges, des lumières inattendues, des nuances étranges et un portail donnant accès à des univers parallèles – en d’autres termes, tout est inclusif. Les personnes qui sont entrées dans la forêt ont été témoins de brûlures de la peau, de maux de tête, d’anxiété ou même d’évanouissement. D’autres ont dit que les esprits tourmentés hantent les bois. Mais ce qui est le plus inhabituel, c’est une zone de végétation morte dans la forêt, un cercle de terre où rien ne pousse.

2# Le Château de Corvin, à Hunedoara

Le mystérieux château de Corvin cache des histoires sinistres. Le donjon du château serait le site où Vlad l’Empaleur a été emprisonné pendant des années, ce qui a rendu le voïvode fou et ses pensées de plus en plus sombres, augmentant son désir de sang. Mais il n’était pas le seul prisonnier du château. La légende raconte que trois hommes turcs ont été capturés et ont demandé à creuser un puits. On leur avait promis qu’ils seraient libérés une fois qu’ils auraient trouvé de l’eau. Les trois âmes, cependant, ont trouvé leur fin en tant que captives. Apparemment, ils ont écrit sur les murs des puits: «Vous avez maintenant de l’eau, mais vous n’avez pas de cœur».

3# La Forteresse de Poenari, à Arefu

Orné de piquets, Vlad l’Empaleur a utilisé la forteresse de Poenari lors de certaines de ses campagnes. Mais ce n’est pas son esprit qui hante les murs épais de la citadelle; c’est celle de sa femme. L’histoire raconte qu’elle devait choisir entre le suicide ou la capture par les Turcs. À la fin, elle a décidé de sauter à sa mort de la haute falaise. La nuit, certaines personnes ont rapporté avoir vu des lumières clignotantes où elle s’était enlevée la vie.

4# L’hôtel Decebal, à Baile Herculane

L’hôtel Decebal à Baile Herculane en Roumanie est devenue une attraction locale depuis que la télévision et les journaux ont publié la photo d’un spectre séjournant dans les lieux. Le cliché montre le fantôme d’une femme habillée d’une longue robe blanche, montant l’escalier de l’hôtel et se dirigeant dans le couloir. La légende voudrait qu’un trésor de la Rome antique soit caché sous les fondations de l’hôtel ; pour les habitants le fantôme serait le gardien du trésor. Plusieurs personnes se sont aventurées dans l’hôtel lors de sa rénovation pour photographier le fantôme ; ce fut le cas de Victoria Iovan, une habitante de la ville de Baile Herculane : « j’ai photographié mon petit ami dans l’hôtel. De retour à la maison, j’ai été choquée de voir une autre femme dans l’ombre de l’image. Elle ressemblait à une prêtresse en long vêtement blanc ».

5# Le Monastère de Chiajna, à Chiajna

Cet endroit est un monastère du 17ème siècle et un site d’activité paranormale. Abandonné après une attaque des Turcs, le monastère de Chiajna a été laissé en ruine avant même d’être consacré. Les habitants ont lancé sa cloche dans la rivière et les seuls à avoir trouvé refuge dans l’église maudite étaient ceux qui souffraient de la peste. Les habitants disent que le son de la cloche peut encore être entendu depuis l’eau, pendant les nuits de pleine lune.

6# L’Hôtel Cismigiu, à Bucarest

Construit dans l’entre-deux-guerres, l’hôtel Cismigiu a été laissé en ruine en 1970. En 1990, il est devenu la propriété de l’Académie de théâtre l’académie l’a transformé en résidence pour étudiants. L’histoire hantée de l’hôtel a commencé un week-end où presque tous les étudiants sont rentrés chez eux et une jeune fille est tombée dans une cage d’ascenseur. À cause de l’obscurité, elle ne pouvait pas voir qu’elle n’entrait pas dans la cabine. Pendant trois heures, elle a crié à l’aide, mais personne ne l’a entendue. Depuis lors, les gens rapportent avoir entendu ses cris dans les chambres et les couloirs de l’hôtel.

7# L’étang des sorcières, Bucarest

Dans la forêt de Boldu-Creteasca, près de Bucarest, des rituels magiques maintiennent en vie le mystérieux étang des sorcières. Aussi connu comme l’endroit où Vlad l’Empaleur a été décapité, ce lieu est un petit endroit rempli de sorcellerie. Les sorcières y font leurs rituels chaque année lors de la célébration de Saznienele en juin. De plus, l’endroit ne sèche jamais, ne se dilate jamais et ni la pluie ni la sécheresse n’affectent sa forme. Même les animaux n’aiment pas cet endroit.

8# Le Château de Banffy, à Bonțida

Situé sur la rive droite de la rivière Somesul Mic, à 27 km de la ville de Cluj-Napoca, se trouve l’imposant château de Banffy considéré comme le plus grand château de Transylvanie et une perle de l’architecture baroque. Connu des fêtards car chaque année s’y déroule le festival de musique Electric Castle, ce château est aussi un lieu qui fascine les passionnés des histoires de fantômes. Le Prince Charles lui-même en est tombé amoureux.

9# Le Château d’Iulia Hasdeu

Le château d’Iulia Hasdeu était le lieu de rencontre d’une fille trop tôt perdue et d’un père en deuil. Bogdan Hasdeu a construit le château à la mémoire de sa fille morte à 19 ans. Son père a érigé la maison selon les souhaits de sa fille, qu’il a reçus lors de séances de spiritisme. Des symboles bizarres ornent la maison et chaque nuit, on entend Iulia Hasdeu jouer du piano, sous les applaudissements de son père.

10# Le Château de Dracula

Perché sur une falaise, le château de Bran abrite les mythes des vampires et le personnage de Bram Stoker, Dracula. Le personnage fictif, décrit comme un comte assoiffé de sang de Transylvanie, est souvent associé au souverain wallachien Vlad the Impaler, un despote impitoyable qui aimait empaler les criminels de son temps. Le château de Bran ressemble étonnamment au château de Dracula décrit dans le roman de Stoker.

 

 

error

Author: admin