La maison hantée, commune de la Machine ( Nièvre )

Voici le récit d’un cas de poltergeist: la maison hantée située dans la commune de la Machine.

Ce qui est très troublant , c’est que les gendarmes furent les témoins privilégiés de cet esprit frappeur.

Le mystère de l’esprit frappeur de La Machine (Nièvre) demeure entier.

Nous sommes en novembre 1973, à La Machine où un curieux phénomène va durer près d’un mois. Un esprit frappeur, dans le mur d’une chambre, répond aux questions qui lui sont posées. Aujourd’hui, le mystère est toujours entier. Commence alors une incroyable histoire et une enquête menée par l’adjudant Bernard Guilbert, à l’époque commandant de la brigade de La Machine.

Ce dernier, aujourd’hui retraité à Imphy se souvient parfaitement des faits et a accepté de commenter cette étrange affaire au quotidien « Le journal du centre » :
« J’ai constaté à plusieurs reprises le phénomène et j’ai personnellement pu discuter avec l’esprit ».

 

L’affaire fait évidemment grand bruit à tel point que les Machinois et autres curieux, venant parfois de fort loin, se rendent en nombre dans la maison qui semble hantée.

Des scientifiques sont aussi là : « Pas mal de charlatans également », commente Bernard Guilbert.
L’histoire paraît surréaliste, un esprit frappeur tape dans la cloison de la chambre d’un adolescent et il répond même à des questions précises. « On lui a demandé les arrivées du tiercé, qu’il a données d’ailleurs.
« Il était aussi capable de rythmer des marches militaires,et des chansons de Marie Laforêt. Il a répondu à des questions très personnelles que je lui ai posées. Bref, c’était véritablement déstabilisant. Mes gendarmes étaient, du reste, perturbés. »

« Forcément, on a mené une enquête sérieuse. On a fait des planques. On a placé des gendarmes partout, à l’étage, derrière la cloison, au sous-sol, dans le jardin. Rien, il n’y avait rien. Je suis sûr d’une chose, il n’y avait pas de trucage, pas de supercherie » raconte, péremptoire, l’adjudant Guilbert.

 

Phénomène surnaturel ? Rien ne sera jamais démontré. Toutefois, l’adjudant Guilbert a fait des enregistrements. C’est édifiant et c’est surtout une première dans ce genre d’investigation.

Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 11 =