La pyromancie s’est quoi?

La Pyromancie est un art divinatoire qui compose avec la force d’un élément de la nature : le feu. Regarder les flammes nous a toujours fasciné, c’est un acte méditatif et divinatoire. Médité régulièrement en regardant une flamme permet une véritable purge de l’esprit au quotidien.

Aisément accessible, cette mancie permet la lecture de divers signes et présages au travers de l’interprétation de la couleur et de l’oscillation des flammes.
Les premiers chamans, qui vivaient au contact permanent de la nature et qui savaient en déceler tous les mystères, pratiquaient la mancie du feu pour y interroger les forces de l’Univers.

Au XVIIIe siècle, l’Encyclopédie de Diderot (1713-1784), à la rédaction de laquelle ont collaboré de nombreux écrivains et philosophes, mentionne que les origines de la Pyromancie proviennent de la Mythologie Grecque. Elle était utilisée par le devin Amphiaraüs, fils d’Apollon, qui savait décrypter le langage magique des flammes.

Un mouvement comportant plusieurs cultes, âgé de plusieurs millénaires, refait surface depuis quelques années : le Wicca. Mélange de diverses croyances (celtique, chamanisme, druidisme…) il prône le culte des bienfaits de la nature et intègre la Pyromancie lors de ses diverses cérémonies.

La symbolique des flammes :

La Pyromancie se pratique avec le support de bougies ou d’un feu de cheminée à l’intérieur, ou d’un feu de bois à l’extérieur.
Quel que soit le choix de la méthode qui sera utilisée, il est important d’attendre le coucher du soleil avant de débuter la séance de mancie, moment plus propice pour bénéficier du calme environnant.
Il ne faudra jamais éteindre la bougie en soufflant dessus, mais plutôt utiliser un éteignoir, on pourra aussi utiliser une cuillère, ou même l’éteindre en humidifiant ses doigts et en pinçant délicatement la flamme. La pyromancie ne doit pas être confondu avec la lychnomancie. La lychnomancie est la lecture dans les mouvements de la flamme, les couleurs de la flamme ainsi que de sa taille.
La bougie ne doit pas avoir déjà été utilisée avant pour une fonction autre que celle de la pyromancie. Dans le cas contraire, il est nécessaire de prendre une bougie neuve.
De la couleur de la bougie va dépendre la direction de la question posée :

Pyromancie avec un feu de bois en extérieur.
Le feu doit-être alimenté avec trois bûches de chêne et doit brûler pendant une quinzaine de minutes afin d’être conséquent.
La feuille comportant la question doit-être jetée dans les flammes pliée en quatre.
Observation des flammes du feu de bois
si la flamme est verte : moment bénéfique pour les prières envers les malades. L’énergie de guérison est présente.
si elle grandit d’un coup : la réponse à la question est positive.
si elle rougit : la réponse sera positive si on se donne les moyens de la rendre positive.
si la flamme se réduit : la réponse à la question est négative.
Pyromancie avec les bougies
Les bougies sont très souvent utilisées en magie où elles représentent l’élément du feu lors des sortilèges. Leur rôle est essentiel, elle permettent « d’ouvrir une porte » entre le monde astral et le monde réel. La flamme qui brule symbolise l’âme, des choses secrètes et cachées.
De même la cire dont elles sont composées est un excellent condensateur fluidique qui selon sa couleur, condensera l’énergie correspondante
La couleur de la bougie va dépendre la direction de la question posée :

bougie rouge : question portant sur la vitalité, le développement de la chance, la vie.
bougie bleue : chance, succès, guérison, développement spirituel, domaine professionnel. Elle sert également de protection occulte.
bougie verte : domaine amical et relationnel, prospérité, fertilité.
bougie violette : victoires, développement personnel.
bougie noire : revanches, châtiments. Elle sert également pour la communication avec les défunts
bougie orange : domaine de la santé, succès.
bougie jaune : développement de l’intellect, argent.
bougie blanche : balayage des mauvaises influences, développement du psychisme.
bougie rose : bonheur, amour.

La question qui va être posée nécessite de la concentration et doit-être formulée de manière simple et directe. Elle sera notée sur une feuille vierge de couleur blanche puis glissée sous le bougeoir.

Observation des flammes :

si la flamme reste fixe : la réponse à la question est positive.
si elle s’éteint seule : le présage est négatif. Cela figure tristesse ou ennuis.
si elle tremble ou crépite : la déception est là, le malheur et la tristesse également.
si elle est courte : les nouvelles sont bonnes.
si la flamme grandit d’un coup : c’est un bon présage. La réponse est positive.
si elle se réduit d’un coup ou est prête de « s’étouffer » : la réponse est négative.
si la flamme se divise en deux : le présage est de très bon augure

Auteur: Solenne S.

error

Author: admin

Laisser un commentaire