La chaise maudite de Busby

Même les objets les plus anodins peuvent être fatals. En 1702, un criminel anglais nommé Thomas Busby a été condamné à la pendaison pour avoir tué son beau-père. Avant de mourir, et pour une raison inconnue, le meurtrier a proféré une malédiction… sur son siège préféré : « Quiconque s’assoira sur ma chaise mourra d’une mort affreuse ! »

Prise au sérieux, la malédiction a dissuadé toute personne de s’asseoir sur le mobilier. Puis, les années passant, la mise en garde a été progressivement oubliée et des personnes ont tenté de s’y asseoir… avant de mourir.

Les premiers à s’y essayer étaient deux aviateurs. Quelques heures après s’être assis sur le fameux siège, les deux hommes sont morts dans un accident de voiture. Quelques années après, un charpentier travaillant en face de l’auberge où se trouvait la chaise a décidé de se reposer dessus. Il est mort dans la journée en tombant du toit. Enfin, une femme de ménage a eu la malchance de trébucher dessus et de succomber suite à un traumatisme crânien. Depuis, la chaise maudite est exposée à deux mètres au-dessus du sol au Thirsk Museum, au Royaume-Uni.

Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 × 10 =