Les 10 cas de possession démoniaque les plus effrayants

Ce sujet n’est pas pour les âmes sensibles. La possession démoniaque. Nous avons vu ça au cinéma à maintes reprises et c’est toujours aussi terrifiant. Les images du classique film « L’Exorciste » sont gravées dans l’imaginaire collectif. Mais imaginez un tel cas se produisant dans la vraie vie… Ok, certains diront que ça ne se peut pas, que c’est de la maladie mentale, blablabla. Par contre, il demeure tout de même que certains cas ont été répertoriés et qu’ils semblent vraiment réels, que ces gens ont bel et bien été possédés par un ou des démons. Lorsque médecine et religion abondent dans le même sens… Voici 10 cas terrifiants.

Veuillez noter que pour certains de ces cas, il n’y avait pas de photos disponibles à partager avec le grand public, alors des photos extraites de films ont donc été utilisées pour imager l’article.

1. Clara Germana Cele

En 1906, Clara Germana Cele était une étudiante chrétienne à la Mission St. Michael, en Afrique du Sud. Pour une raison que tous ignorent, elle a prié et fait un pacte avec Satan quand elle avait 16 ans. Quelques jours plus tard, Clara s’est retrouvée avec des pulsions étranges. Aussi, elle s’est mise à ne plus pouvoir tolérer la présence d’objets religieux comme des crucifix, elle pouvait parler et comprendre plusieurs langues avec lesquelles elle n’avait jamais été en contact et elle s’est mise à pouvoir lire ​​les pensées et les histoires des gens autour d’elle.

Des sœurs qui ont assisté à ces changements ont rapporté qu’elle produisait des sons animaliers horribles. Elle a même fait de la lévitation jusqu’à cinq pieds dans les airs. Deux prêtres ont été appelés pour pratiquer un exorcisme sur elle. Clara a tenté d’en étrangler un. Plus de 170 personnes ont assisté à la lévitation du corps de Clara lorsque les prêtres faisaient la lecture. Les séances ont duré deux jours et finalement, les démons qui la possédaient ont quitté son corps.

2. Annaliese Michel

Le dossier Anneliese Michel est un dossier controversé, ainsi que l’objet de nombreux récits fictifs. L’Exorcisme d’Emily Rose en 2005 s’est notamment inspiré de cette histoire.

Âgée de 16 ans, Anneliese avait des antécédents en matière d’épilepsie et de maladie mentale pour laquelle elle avait été souvent traitée dans un hôpital psychiatrique. Cependant, en 1973, elle devient suicidaire, méprise tous les objets religieux, boit sa propre urine et commence à entendre des voix. La médecine n’a rien pu faire pour aider la jeune fille, qui a supplié sa famille, dans un moment de lucidité, de faire appel à un prêtre parce qu’elle croyait qu’elle était possédée par des démons. Bien que sa demande ait été rejetée par l’Église à cause de ses antécédents, deux prêtres locaux ont secrètement accepté et commencé à l’exorciser. Lorsque les séances ont débuté, ses parents ont décidé d’arrêter les traitements pour son épilepsie et ses troubles mentaux.

Annaliese a subi environ 70 exorcismes en 10 mois. Elle a arrêté de manger, s’est déshydratée et a souvent parlé de la mort comme un martyr. Elle est morte moins d’un an après le début des exorcismes. D’ailleurs, beaucoup de tentatives d’exorcismes ont été enregistrées (audio seulement) pendant les séances. Ils sont répertoriés comme les vrais enregistrements de l’époque. Attention, ce n’est pas joli pour les oreilles.

3. Roland Doe

Il s’agirait de l’histoire « réelle » derrière le roman et le film L’Exorciste. L’histoire de Roland Doe, âgé de 14 ans, est l’une des histoires les plus célèbres de la possession démoniaque. Premièrement, Roland Doe n’est pas son vrai nom, c’est un pseudonyme qui lui est assigné par l’Église catholique afin de préserver sa vie privée. Tout débute vers 1940, quand la tante de Doe l’encourage à utiliser une planche du jeu Ouija. Beaucoup de spéculations vont à l’effet qu’après la mort de sa tante, le garçon aurait essayé de la contacter avec sa planche de jeu, ce qui aurait ouvert la porte aux démons qui sont venus le posséder.

Tout a commencé de façon progressive avec des bruits étranges, puis des objets religieux se sont mis à voler sur ​​les murs, des traces inexpliquées, des empreintes devenaient visibles sur les murs de la maison, des rayures ont commencé à apparaître sur le corps de l’enfant, y compris des mots qui semblaient avoir été sculptés dans sa chair. Le garçon s’est mis à parler différentes langues d’une voix étrange, puis vinrent la lévitation et son corps tordu de douleur.

La famille a fait appel à un prêtre catholique, qui a déterminé que le garçon était possédé par des esprits maléfiques et qu’il avait besoin d’un exorcisme. Le rituel a été effectué plus de 30 fois. Le garçon a blessé le prêtre à plusieurs reprises et finalement, l’exorcisme a été un succès. Tout ça s’est produit dans un hôpital où plusieurs ont entendu les cris d’angoisse bestiale de l’enfant et ont fait état d’une odeur sulfurique horrible dans les airs.

4. Julia

Un cas assez récent, en 2008, alors que le Dr Richard E. Gallagher, un psychiatre et professeur de psychiatrie certifié du New York Medical College, a documenté le cas d’une patiente surnommée Julia, dont il a été conclu qu’elle était possédée par des démons. Il est rare qu’un scientifique et psychiatre appuie la théorie de possession. Généralement, les médecins associent la possession à la maladie mentale ou à de l’escroquerie.

Le Dr Gallagher a vu de ses propres yeux des articles volant autour de son bureau, Julia en lévitation hors du lit, Julia devant lui qui parle en plusieurs langues, etc. Voici un extrait de la déclaration de Gallagher :

« Périodiquement, en notre présence, Julia se retrouvait en transe », écrit Gallagher. « Les personnes mentalement troublées se dissocient souvent de leur propre personne », mais les transes de Julia étaient accompagnées par un phénomène inhabituel : de sa bouche venaient diverses menaces, insultes et langage scatologique. Des phrases comme : « Laisse-la tranquille, espèce d’idiot », « Elle est à nous », « Va-t-en, prêtre imbécile », ou simplement « va-t-en ». Le ton de cette voix différait nettement de celui de Julia, et il variait. La plupart des commentaires au cours de ces « transes », ou ensuite lors d’exorcismes subséquents, affichaient un mépris marqué pour la religion.

5. Arne Cheyenne Johnson

Mieux connu comme le Demon Murder Trial, le cas d’Arne Cheyenne Johnson est la première affaire connue aux États-Unis au cours de laquelle la défense a tenté de prouver que l’accusé n’était pas coupable parce qu’il était possédé du démon.

En 1981, Arne Cheyenne Johnson a assassiné son propriétaire, Alan Bono, dans le Connecticut. Les avocats de Johnson ont fait valoir que ses actions indiquaient un modèle de comportement erratique, qui avait commencé quand Johnson était juste un enfant. La famille de Johnson avait même consulté les « démonologues », Ed et Lorraine Warren, en disant que l’enfant avait été harcelé par des entités inconnues la majorité de sa vie. Ils ont également affirmé que ses mauvais agissements ne venaient pas d’un trouble psychologique, mais de la possession démoniaque.

En conclusion, le juge a statué que la possession démoniaque n’était pas un moyen de défense valable contre un meurtre au premier degré. Johnson a été reconnu coupable et a effectué 5 ans d’une peine de 10 à 20 ans.

6. David Berkowitz

En 1976, les habitants de New York ont été terrorisés par un tueur en série connu sous le nom de « Fils de Sam (Son of Sam) ». Durant plus d’un an, le tueur a dirigé la police sur une fausse piste, laissant derrière des railleries et différentes notes sur les scènes de crime. Six personnes ont été tuées et sept autres grièvement blessées durant le « Summer of Sam ».

Lorsqu’il a finalement été appréhendé, le tueur a été identifié comme David Berkowitz. Il a avoué tous les meurtres et affirmé qu’un démon lui avait ordonné de tuer. Berkowitz ne prétend pas être lui-même possédé; cependant, il a affirmé que le chien de son voisin était possédé, et que le chien lui avait ordonné d’exécuter les meurtres. Berkowitz a été condamné à six sentences à vie. Au milieu des années 1990, il a fait une modification à ses aveux, affirmant qu’il avait été membre d’une secte satanique qui avait orchestré les incidents dans le cadre d’un rituel.

7. Michael Taylor

Michael Taylor et sa femme, Christine, vivaient dans une petite ville en Grande-Bretagne. Le couple était très religieux et avait rejoint un groupe de prière chrétien mené par Marie Robinson. Lors d’une réunion en 1974, Christine Taylor a accusé son mari et Robinson d’avoir une liaison, ce que les deux personnes ont vivement nié. Michael Taylor s’est par la suite mis à raconter des obscénités et son caractère s’est radicalement modifié. Autour de lui, les gens ont commencé à raconter qu’il semblait possédé par le mal.

Après des mois de comportement de fou, Taylor a consulté le clergé. Il a été exorcisé. L’exorcisme a duré plus de 24 heures, et les prêtres impliqués ont affirmé avoir chassé 40 démons du corps de l’homme. Toutefois, avant son départ, les prêtres l’ont averti qu’un démon meurtrier était resté endormi dans son âme.

Dès que Taylor est arrivé chez lui, il a brutalement assassiné sa femme et leur chien. Il a été retrouvé errant dans les rues, couvert de sang. Lors de son procès, il a été acquitté pour cause d’aliénation mentale.

8. George Lukins

En 1778, George Lukins prétend être possédé. L’homme chante souvent d’une voix qui n’est pas la sienne et dans une langue qui n’est pas la sienne. Ses voisins, concernés par son comportement de plus en plus effrayant, ont tendu la main à l’Église pour aider l’homme.

Lukins a été envoyé à l’hôpital pendant plus de 20 mois, mais les médecins n’ont pu l’aider. Les infirmiers et médecins étaient finalement convaincus qu’il était possédé. À quelques reprises, un Lukins très violent aurait affirmé qu’il était le diable, aboyait comme un chien et chantait des hymnes. Lukins a prétendu être possédé par sept démons ne pouvant être chassés que par sept membres du clergé. Sept prêtres réunis à Temple Church ont pratiqué un exorcisme. Lorsque la séance fut terminée, les prêtres ont affirmé que l’homme avait été délivré des démons qui le possédaient, et George Lukins s’est mis à louer Dieu, à réciter la prière du Seigneur, et il a remercié les prêtres.

9. Anna Ecklund ( Emma Schmidt )

Elle n’avait que 14 ans cette jeune fille de l’Iowa nommée Anna Ecklund lorsqu’elle a commencé à montrer des signes de possession démoniaque. Elle a été élevée catholique, mais son père et sa tante, qui pratiquaient la sorcellerie, l’auraient insulté régulièrement; ils étaient méchants avec elle. Soudainement, elle ne pouvait plus tolérer d’objets religieux, s’est mise à adopter un comportement sexuel dépravé, et était incapable d’entrer dans une église. En 1912, la jeune fille a subi un exorcisme réussi, mais après avoir été « guérie » de sa possession, son père et sa tante auraient prié Satan pour lui dire de revenir la faire souffrir. Un an plus tard, la jeune fille était devenue possédée par diverses entités, dont plusieurs seraient les mêmes esprits qui ont possédé Annaliese Michel.

En 1928, Ecklund a de nouveau demandé l’aide de l’Église. Elle a été placée dans le couvent où son exorcisme allait avoir lieu, et son comportement s’est aggravé. Lorsque les soeurs bénissaient sa nourriture avant même d’entrer dans sa chambre, Ecklund pouvait sentir la bénédiction. Elle jetait la nourriture sur le sol. Elle tolérait la nourriture qui n’avait pas été bénite. Des témoins ont affirmé avoir vu la jeune fille parler et comprendre plusieurs langues étrangères, dont elle n’avait jamais entendu parler avant. Ils ont également affirmé qu’elle défiait la gravité en lévitant. Elle vomissait souvent et crachait sur les prêtres.

Après 23 jours et trois exorcismes complets, les membres du clergé l’ont enfin déclarée libre de ses démons.

10. Le Pape François exorcise un garçon.

L’église catholique effectuerait des milliers d’exorcismes chaque année, et le pape François a dit qu’il croyait que Satan était réel, et que la bataille contre le mal est un combat de tous les jours. En mai 2013, le pape nouvellement élu aurait effectué un bref exorcisme en direct sur caméra. Comme il se déplaçait sur ​​une ligne de personnes handicapées, offrant des bénédictions, le Pontife s’arrêta devant un garçon dans un fauteuil roulant. Il a saisi le garçon par la tête, ce dernier a frissonné, a eu le souffle coupé, avant de retomber tout mou dans son fauteuil. Cet exorcisme n’a pas été confirmé par l’Église, mais plusieurs experts se sont prononcés en déclarant qu’il s’agissait bel et bien d’un exorcisme.

11. Maurice Thériault

Maurice Thériault est né de parents Canadien-Français dans l’état du Maine aux Etats-Unis. Ils cultivaient des légumes sur sa petite terre et dans ses serres pour les vendre ensuite dans un kiosque au bord de route.

Il était un bon voisin que les gens du milieu appelaient affectueusement ” Frenchy “. Mais Frenchy avait deux personnalités. A la maison en présence de Nancy et de ses enfants, il se transformait en diable à tout instant.

Bien que la capacité de Maurice Thériault à devenir violent à tout moment était terrifiante pour tous ceux qui l’entouraient, c’est la source de sa violence qui attira Ed et Lorraine Warren chez les Thériault, qui selon eux, était possédé par un voir même plusieurs esprits malins.

Alors qu’un soir la famille et le couple Warren pratiquait un exorcisme sur Maurice, ce dernier retrouva un instant de lucidité avant de prendre son fusil, et de se tirer une balle en pleine tête.

Ce sera finalement après un exorcisme macabre et huit années d’enfer que la famille retrouvera enfin la paix mais dans de macabres circonstances.

Voici un format de vidéo YouTube que j’ai trouvé très intéressent du Medium David Séthy.

Source : affairesdegars.com

 

error

Author: admin