Le chiffre 666 est-il le chiffre du diable ? Et pourquoi ?

Rien à voir avec je ne sais quelle prophétie maya, ou des élucubrations d’illuminés. Au point qu’aux Etats-Unis, ces trois chiffres 666 inscrits sur un CD peuvent suffire à le faire interdire à la vente par certaines chaînes de supermarchés.

Pour comprendre,  remontons à la source : la Bible. Précisément à l’Apocalypse, selon St Jean. Chapitre 13, verset 18 : Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six .

Ce que ne précise pas la Bible, c’est que ce chiffre est la somme des valeurs numériques liées aux lettres. Selon la tradition de la Kabbale, en effet, les lettres de l’alphabet hébraïque contiennent une puissance créatrice. Dans son ouvrage Le Diable , (Plon), Jacques Duquesne détaille : « Le monde maléfique est représenté par un dragon et deux Bêtes. La première bête est un monstre à dix cornes et sept têtes.  La seconde est plus trompeuse. Il s’agit d’un faux prophète. C’est en vérité du culte de l’empereur romain qu’il s’agit. Le chiffre de cette Bête, indique l’auteur, est 666 .  »

Jésus parlait en Araméen, mais l’Apocalypse est rédigée en grec commun, avec des formes syntaxiques empruntées à l’hébreu. Duquesne explique : La valeur numérique est attribuée à chaque lettre en grec comme en hébreu : le chiffre d’un nom est le total de ses lettres 666 signifierait ainsi, en hébreu, César-Néron, et en grec, César-Dieu

Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
38 ⁄ 19 =