10 Prêtres Exorcistes Français

Chasser le diable des âmes, telle est la mission de la centaine de prêtres exorcistes qui, en France, sont mandatés par l’Église. Deux courants existent: la tendance «mystique», qui croit à l’activité de Satan, et la tendance «psychologique», qui la relativise.

L’exorciste a pour mission d’accueillir des personnes en souffrance qui se pensent victimes de maléfices ou se sentent sous l’emprise du diable, il les écoute et discerne avec elles l’origine de leur mal-être, prie avec elles et sur elles et en cas de possession célèbre un exorcisme. Une charte a été établie pour définir cette mission et le Bureau National des exorcistes (BNE) est là pour faire le lien entre ceux-ci.

1 Le père, George de Saint Hirst

Le père George de Saint Hirst, est prêtre exorciste dans le Sud de la France, ils fait plus de 1000 exorcismes par an.

> Auteur: Père Georges de saint-Hirst/Julie Klotz, ?  L’exorcisme, guérison des maladies de l’âme.

Pourquoi avoir accepté de témoigner dans ce livre ?

L’objectif était d’apporter un peu de lumière aux personnes que l’exorcisme intéresse et à ceux qui souffrent, car j’en reçois énormément. Beaucoup de victimes d’attaques paranormales me posent un tas de questions pour savoir le pourquoi et le comment de leur situation. J’ai pensé qu’il était astucieux de diagnostiquer ces maladies de l’âme, afin que tous ceux qui sont dans la souffrance puissent en identifier les symptômes, sans avoir besoin de passer par un prêtre de paroisse qui, bien souvent, manque de formation.

2 Le père, Jean-Pierre Larsonneur

Le père Jean-Pierre Larsonneur est le prêtre exorciste du diocèse de Bayeux-Lisieux depuis 2002. Chaque année avec son équipe, il reçoit une centaine de personnes qui sont ou se disent possédées.

Comment devient-on prêtre exorciste ?

J’ai été nommé pour la première fois en 1982 dans le diocèse de Charente. Puis à nouveau en 2002 quand je suis revenu dans le Calvados. J’ai donc toujours été exorciste. Ce n’est pas un ministère que l’on choisit, ce sont les évêques qui vous nomment. Ma formation de psychologue clinicien et mes compétences dans le domaine spirituel ont certainement joué dans la décision.

3 Le Père, Jean-Pascal Duloisy

Le Père Jean-Pascal Duloisy, exorciste pour le diocèse de Paris, est un grand connaisseur des forces des ténèbres. Il rappelle que le combat spirituel fait partie intégrante de la mission de l’Eglise et du temps de carême.

Le pape François a récemment affirmé que le carême était un temps de “lutte contre l’esprit du mal”. En tant qu’exorciste, ressentez-vous également cela?

Le combat spirituel est effectivement un aspect essentiel du temps de carême. Le pape a d’ailleurs emprunté cette parole au missel du Mercredi des cendres. Avec le jeûne, la pénitence, le service de charité, on peut amender nos lâchetés. Mais il faut aussi lutter contre les occasions de péché, se fortifier en se confrontant à nos zones d’ombre.

> Auteur: Jean-Pascal Duloisy, ?Satan

4 Le Père, Didier Moreau

Le Père Didier Moreau est prêtre exorciste pour le diocèse de Rennes. C’est à lui que revient l’intrigante mission de briser les liens entre les forces du mal et des personnes, au mieux tentées par le côté obscur, au pire possédées, ou plutôt « démonisées » comme il tient à le préciser, par le Diable en personne.

Chaque diocèse a son exorciste. Habituellement c’est l’évêque qui est aussi exorciste. Mais là, étant donné le manque de temps de Mgr d’Ornellas, on m’a délégué cette mission.

5 Le Père, Denis Broussat

Depuis 13 ans, le père Denis Broussat exerce aux frontières du réel, soulageant les maux de personnes en détresse. Près de 4 000 consultants à ce jour, âgés de 6 mois à 86 ans, victimes de phénomènes surnaturels ou de mal-être pathologique pour lesquels l’exorciste diocésain « accueille, écoute, discerne, enseigne et prie ».

Un fantôme rôderait rue Foy à Perpignan, vous y croyez ?

Qu’il y ait des présences inexpliquées, théologiquement c’est possible. L’Église nous apprend qu’après la mort il y a une rencontre avec Jésus et une question : veux-tu vivre ton éternité avec Jésus, Dieu et les Saints ? Ou le refuses-tu ? Le choix est libre. Si la personne dit oui, elle va au paradis, si elle dit non, elle va en enfer. Entre les deux, Dieu nous purifie des manques d’amour par le purgatoire. L’Église définit cette étape, mais pas le lieu. Peut-on ainsi imaginer qu’une âme ayant vécu des années quelque part puisse faire son purgatoire à proximité. Je pose un point d’interrogation.

6 Le Père, Emmanuel Faure

Nommé exorciste courant 2009 pour le diocèse de Belley-Ars (Ain), le père Emmanuel Faure programme un rendez-vous par semaine, mais tient à démystifier la fonction: « C’est un apostolat de miséricorde, on accueille la souffrance des personnes ».

> Auteur: Emmanuel Faure, ? Symphonie de l’humilité : Les secrets de la vie spirituelle avec les moines des premiers siècles

 7  Le Diacre Jean-Marie Poussin

Expliquez-nous comment fonctionne le service d’exorcisme du diocèse de Séez

Jean-Marie Poussin : L’accueil Saint-Joseph est une équipe au service de l’exorcisme, que je coordonne. Elle comprend un prêtre, qui est exorciste : il est nommé par l’Evêque pour remplir cette mission. C’est le cas dans chaque diocèse.

Travail d’équipe

Comment est composée l’équipe ?

Elle est constituée de 5 personnes : un diacre, une religieuse et trois personnes laïques, appelées en fonction de leurs compétences ; ils ont tous la formation nécessaire pour assurer l’accueil ou les entretiens.

8 Le Père, Dominique Auzenet

Le père Dominique Auzenet a accepté la mission de l’évêque en 2009. Depuis cette date, il est « prêtre exorciste » au diocèse du Mans. « Je ne suis pas tout seul, précise-t-il. Nous sommes une petite équipe composée d’un autre prêtre exorciste et d’une dizaine de laïcs. »

Travestie par les films d’épouvante et les récits à sensation, la fonction de prêtre exorciste reste assez mal connue.

D’autant que l’Église communique peu sur le sujet.

« Je pense pourtant qu’il est utile de rendre visible le service diocésain de l’exorcisme parce qu’aujourd’hui, un grand nombre de personnes se servent d’internet pour essayer de trouver une réponse et tombent souvent sur des sites d’arnaques. »

9 Le Père, Henri Verger

Chaque diocèse possède son prêtre exorciste. À Dol-de-Bretagne, cette tâche peu ordinaire incombe au père Henri Verger, un homme d’expérience, profondément humain.

À 75 ans, après avoir terminé son apostolat comme curé de Bécherel, cet homme d’église a voulu continuer à servir en demandant à faire de l’accueil. Dirigé vers Dol, et nommé curé exorciste.

« Avant d’être nommé par l’évêque comme prêtre exorciste, je ne songeais guère à cette mission. Aujourd’hui, et après de nombreuses rencontres avec des personnes qui se trouvaient dans de mauvaises passes, je mesure l’impérieuse nécessité de cette tâche », souligne Henri Verger.

10 Le père, Ange Rodriguez

Le père Ange Rodriguez a été exorciste pendant dix ans à Lyon. A 80 ans, le père Ange Rodriguez écrit des livres et forme le personnel hospitalier et les prêtres sur ce qui a occupé dix ans de sa vie : l’exorcisme. Dans Expert en diablerie, il parle de la recrudescence des manifestations diaboliques.
.

Voici quelques livres que je vous recommande vivement:

> Auteur:  Père René Chenesseau, ? JOURNAL D´UN PRÊTRE-EXORCISTE

> Auteur:  François Dunois-Canette, ? Les prêtres exorcistes : Enquête et témoignages

> Auteur:  Jean-Régis Fropo , ? 90 questions à un exorciste : Thérapeutique des emprises maléfiques

> Auteur:  Père Gabriele  Amorth et Hélène Tordo, ? Moi le dernier exorciste

> Auteur:  Père Gabriele Amorth, ? Un exorciste raconte

 

error

Author: admin

Laisser un commentaire